Définition : Qu’est-ce que l’Open Source ? (1/4)

Au cœur d'Internet

Open Source

L’Agence Metycea a choisi de proposer des solutions open source pour ses clients. eZ Publish, Magento, DotClear/WordPress sont autant de plateformes open source qui nous intéressent et sur lesquels nous renforçons constamment notre expertise.
Pour beaucoup de nos interlocuteurs, l’Open Source reste une notion assez vague. Nous en avons profité pour préparer 4 petits billets de présentation.

1ère partie : Logiciel et droits d’auteur

Afin d’aborder la notion de solution Open Source comme eZ Publish, Magento ou autres, il convient de préciser comment le logiciel est considéré aux yeux de la loi et comment sont gérés les droits d’auteur.
Le logiciel en tant qu’œuvre de l'esprit est couvert automatiquement (sans formalité particulière) par le droit d'auteur.
Le code de la propriété intellectuelle dispose ainsi en son article (L. 111-1) que « l'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d'un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous ».

Le droit d'auteur est constitué des droits patrimoniaux ou droits d'exploitations (équivalent au copyright anglo-saxon) et de droits moraux.
Le non respect des droits patrimoniaux est passible d’amendes et d’emprisonnement.
Le respect des droits moraux, qui sont eux inaliénables, se résume au respect du nom des auteurs ayant travaillé au logiciel.

Définition de l'Open Source

L’Open Source signifie « Libres de Droits » ce qui indique qu’un logiciel Open Source est a priori accessible dans l’intégralité de son code source. L’Open Source est un monde de partages où chacun peut apporter une pierre à l’édifice pour améliorer encore et toujours les solutions retenues.

Les solutions Open Source révolutionnent donc le marché du logiciel. L’intérêt majeur est leur évolutivité au sein de la communauté qui les entretient.

Prochains billets sur l'Open Source

  • 2ème partie : les différentes licences
  • 3ème partie : Utilisation et redistribution
  • 4ème partie : BSD et GNU GPL, des exemples de logiciels Open Source

Commentaires

0