Définition : Qu’est-ce que l’Open Source ? (2/4)

Au cœur d'Internet

Open Source

L’Agence Metycea a choisi de proposer des solutions open source pour ses clients. eZ Publish, Magento, DotClear/WordPress sont autant de plateformes open source qui nous intéressent et sur lesquels nous renforçons constamment notre expertise.
Pour beaucoup de nos interlocuteurs, l’Open Source reste une notion assez vague. Voici la suite des 4 petits billets de présentation.

2ème partie : Les licences

Une licence propriétaire est un logiciel non libre (pas forcément un logiciel commercial) mais simplement un logiciel dont le client n’aura pas la propriété.
Un logiciel libre est un logiciel sous licence de logiciel libre. Une licence de logiciel est dite « libre » si elle garantit à l'utilisateur (le licencié) les quatre libertés suivantes

  • La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages.
  • La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à ses besoins. Pour ceci l'accès au code source est une condition requise.
  • La liberté de redistribuer des copies, avec ou sans contrepartie financière.
  • La liberté d'améliorer le programme et de publier ses améliorations, pour en faire profiter toute la communauté. Pour ceci l'accès au code source est une condition requise.

Il existe plus d’une centaine de licences libres différentes mais toutes respectent ces 4 libertés. Les plus connues sont la BSD, New BSD, GNU/GPL

Richard Stallman (décrit comme le père des logiciels libres) considère que le droit d'auteur, en interdisant d'aider ses amis par une simple copie, en privilégiant l'auteur aux dépens du monde entier, est nuisible pour la société. Pour illustrer le principe du logiciel libre face aux autres logiciels, il compare volontiers cela à la recette de cuisine d'un gâteau :

  • selon le principe du libre : vous avez obtenu légalement cette recette par n'importe quel moyen (revue, bouche à oreille...). Vous avez le droit de redistribuer cette recette à qui vous voulez et vous pouvez la modifier puis la redistribuer comme il vous plaît.
  • selon le principe du logiciel non libre : vous n'avez pas accès à la recette, mais uniquement au gâteau déjà fait. Vous ne pouvez manger le gâteau que dans une seule cuisine, et personne d'autre que vous ne peut en manger. Quand bien même la recette serait fournie avec le gâteau, toute copie ou modification serait interdite.

Les autres billets :

  • 1ère partie : Logiciels et droits d'auteur
  • 3ème partie : Utilisation et redistribution
  • 4ème partie : BSD et GNU GPL, des exemples de logiciels Open Source

Commentaires

0