Chiffres de la création d’entreprise 2007 : les raisons d’un succès

Création d'entreprise

graphe_création_entreprise

La presse est quasi unanime, le gouvernement s’en félicite : le rythme des créations d'entreprises fut très élevé en 2007. En forte hausse de 13% par rapport à 2006, l', d'après l'étude de l'Insee nous indique que le nombre de créations d’entreprises atteint sur l'année 2007 le chiffre de 321.000 entreprises créées. Un record absolu depuis des années.
Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi et Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur, se réjouissent de cette nouvelle performance de l’économie française.

Pour autant, quelles sont les raisons de ce succès ? Et qu’en est-il plus précisément de notre région PACA ?

En résumé sur 2007, voici les quelques statistiques à retenir :

321 000 entreprises ont été créées, soit une forte hausse par rapport à 2006, + 13 %.
Avec pour typologie :

  • 87 % des nouvelles entreprises se créent sans salarié.
  • Plus d’une entreprise sur deux est une société
  • Les créations d’entreprises sont en hausse dans tous les secteurs d’activité.
  • Les créations d’entreprises augmentent dans toutes les régions et tout particulièrement celles du sud et de l’est de la France
  • Parmi les aides, il est à noter que le nombre de chômeurs créateurs bénéficiaires de l’ACCRE est en très forte augmentation en 2007 : quatre fois plus nombreux qu’en 2002.

Parmi les raisons, on peut dégager deux grands thèmes :

1/ Législatif :

  • La loi pour l’initiative économique d’août 2003 a été pour beaucoup dans la simplification des démarches à la création d’entreprises.
  • Le nombre de créateurs aidés a fortement augmenté notamment avec l’obtention de l’ACCRE grâce à la suppression du dossier économique qui a rendu plus facile l’octroi de cette aide.

2/ Définition et champ de mesure :

  • Cette année, l'Insee a introduit une redéfinition du concept de création d’entreprise (en accord avec le concept européen) qui concerne de fait une base plus large. La nouvelle notion de création d’entreprises est plus large que celle de création ex nihilo puisqu’elle inclut notamment les réactivations d’entreprises dont la dernière cessation remonte à plus d’un an et les reprises d’entreprises s’il n’y a pas continuité de l’entreprise.
  • Par ailleurs, le champ d’investigation a été élargi à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.

Structurellement, on observe donc que

  • ce sont les chômeurs qui ont le plus fortement été incité à créer des entreprises du fait de la simplification des démarches (loi d’initiative économique) et on constate qu’il s’agit pour cette population de créateurs d’assurer généralement leur propre emploi. Cela explique aussi la forte augmentation des entreprises sans salarié : +57% depuis 2002.
  • La moitié des entreprises sont des sociétés (et 91% sont des SARL). Là encore, c’est la loi d’initiative économique qui a favorisé cette tendance avec la fin du plafond de 7500 €.
  • La moyenne nationale du taux de création est de 11% et la région PACA est en peu en deçà (10,5%) mais il faut bien considérer que la moitié des entreprises créées en 2007 se concentrent, à nouveau, dans quatre régions : Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon

En somme, il semble que le dispositif mis en place depuis 5 ans par le gouvernement porte peu à peu ses fruits. Créer devient de plus en plus facile d'un point de vue administratif...ce qui est un premier progrès. Reste désormais à surveiller le taux de pérennité de ces nouvelles entreprises...

Commentaires

0