Réalisez vos rêves ! L’exemple de Matt Harding

Création d'entreprise

matt harding

La création d’entreprise répond souvent au besoin de se sentir libre. Au tout début de l’aventure de Metycea, j’ai déjà eu le plaisir d’écrire sur la thématique de la liberté. Retour ce jour sur cette notion avec l’exemple de Matt Harding.

Nombreux sont les témoignages des entrepreneurs qui insistent sur la nécessité d’aller au bout de ses envies, d’oser faire le grand saut.
La liberté fascine les entrepreneurs qui leur sacrifient leur temps, leur énergie, leur argent. Et pourtant, rares sont ceux qui viennent à le regretter. La création d’entreprise devient souvent leur nouvelle voie de salut et peu se déclarent prêts à reprendre un emploi salarié.

C’est dans le courant de l’année 2006 que je me suis essayé à mon premier vrai projet de création d’entreprise (en parallèle de mon emploi dans une start-up en biotechnologies). Il s’agissait de créer une boutique d’e-commerce sur un marché de niche…

Dans cette phase de découverte réelle de la création d’entreprise, je me souviens m’être abreuvé des témoignages d’autres créateurs d’entreprise. A l’époque, les écrits de Laurent Edel (que nous avons depuis rencontré et podcasté) dans son livre « Nouvelles Idées de Business » m’avaient fait le plus grand bien. Les de Jean-Michel Billaut (lui aussi podcasté par ailleurs) ont eu ce même impact.

Courant 2006 toujours, je me souviens avoir été inspiré (comme mon associé d’ailleurs J ) par un tout autre exemple. D’autant plus peut-être que son initiative n’était pas directement liée avec la création d’entreprise mais plus avec cette approche de la liberté.

Il s’agit de la vidéo de et de sa « célèbre danse ». Pour la petite histoire, Matt était en 2003 programmeur de jeux vidéo et vivait en Australie…Il était surtout un jeune homme désireux de parcourir le monde. Il a alors réalisé son rêve en réunissant ses économies et en faisant le « tour du monde ». Il devint en fait célèbre grâce à un de ses amis qui lui suggéra de se filmer en train de danser dans le décor de ses différentes escales de voyage.

Son témoignage original lui a permis d’attirer l’attention d’une entreprise () qui lui demanda de réaliser un nouveau voyage (payé par les soins de ce sponsor). Matt a donc réalisé une nouvelle aventure en visitant plus de 39 pays pendant 6 mois.

Ses vidéos magnifiques sont le témoignage d’un vœu par deux fois exaucé.

Aujourd’hui encore, je reste très sensible aux conseils et témoignages que peuvent donner ceux qui ont réussi.

Un exemple récent serait celui de Jonathan BENASSAYA, co-fondateur de , qui témoignait cette semaine dans NetEco. Je vous encourage d’ailleurs à regarder cette interview et plus particulièrement la dernière réponse de Jonathan (vers 16 mn) sur son conseil aux créateurs d’entreprise.

En synthèse, on pourrait écrire qu’il faut oser aller au bout de ses envies et tenter de créer cette valeur ajoutée grâce à l’entreprise. Le tout dans cette « folie contrôlée ».

Commentaires

0