Et le numéro gagnant est...

L'aventure de Metycea

SIREN

Après plusieurs jours d'intense suspense, nous avons enfin reçu notre numéro SIREN.
Dans le grand tirage des créations d'entreprise, nous espèrons avoir obtenu un numéro gagnant !
Pour la petite histoire, nous vous proposons un petit éclairage sur la définition et l'historique de ce fameux numéro.

SIREN ou SIRET ?

Le numéro de SIREN et le numéro de SIRET correspondent exactement à la même chose. Ce sont en fait des numéros d'identité d'une société.

Ce sont des codes INSEE. L'INSEE attribue en effet des numéros pour toute personne, physique ou morale. On parle de NIR - numéro d'identification au répertoire.

Chacun de nous a donc un NIR qui est plus connu sous la dénomination de numéro de sécurité sociale - le code à 15 chiffres présent sur votre carte de sécurité sociale.

Pour les personnes morales, c'est le même processus. L'INSEE attribue un NIR lors de la création d'une société. Il s'agit d'un numéro unique, valable toute la vie de l'entreprise. C'est le numéro SIREN, composé de 9 chiffres, pour Système d’Identification du Répertoire des ENtreprises, système créé à l'origine en 1973.

Et le SIRET ?

En fait, le SIRET est un prolongement du SIREN. Il contient 14 chiffres, donc 5 de plus qui est en fait un NIC - Numéro Interne de Classement. Cela permet à l'INSEE de tenir un répertoire plus géographique cette fois.

L'anedocte du SIREN et SIRET - (pour celles et ceux qui aiment les mathématiques)

SIREN et SIRET ont recours à une formule mathématique pour être valide : la formule de Luhn du nom du scientifique d'IBM qui l'a mise au point : Hans Peter Luhn.

Son application est répandue puisque cette formule touche aussi les cartes de crédit.

Pour ce qui est du numéro SIREN (ou SIRET), il faut savoir que le dernier chiffre permet de vérifier la validité du code selon un clé de contrôle. La clé de contrôle utilisée pour vérifier l'exactitude d'un SIREN ou d'un SIRET est une clé « 1-2 », à partir de l'algorithme de Luhn.

Le principe est le suivant : on multiplie les chiffres de rang impair à partir de la droite par 1, ceux de rang pair par 2 ; la somme des chiffres obtenus doit être multiple de 10.

Commentaires

0