We dit it ! 5 ans (et 2 jours…)

L'aventure de Metycea

Statue Liberté

On ne sait jamais, j’ai préféré attendre 48 heures au cas où cela soit remis en question mais non, we dit it : Metycea a bel et bien fête ses 5 ans cette semaine !

5 ans où l’âge de raison pour la PME, dit on. 5 ans où l’occasion de revenir un peu en vrac sur différents sujets du quotidien : le taux de survie à 5 ans, l’année 2012, les projets de l'agence…et toujours l’envie d’entreprendre bien entendu ! :)

5 ans et une envie d'entreprendre intacte

Discuté en transverse dans ce blog, la requête la plus pourvoyeuse de trafic reste toujours « la liberté d’entreprendre ». Alors oui, les référenceurs vont me dire que le blog d’une entreprise de services web pourrait prétendre à quelques requêtes plus ciblées (qui a parlé de création de sites internet à Toulon) mais finalement, cela me convient bien comme  ça. Car, s’il est un fil rouge à toute cette aventure qui me porte depuis 2007, c’est bien la liberté d’entreprendre.

Ainsi, le 15 novembre 2012, Metycea aura passé ce cap symbolique du 5ème anniversaire (la date de l’inscription au CFE est le 15 novembre 2007). Pourtant, le jour officieux de la création reste selon moi le 22 octobre, date de la signature des statuts avec deux autres compères qui tracent depuis leur trajectoire.

Le 22 octobre dernier, je me retrouvais sur la place de la Liberté à Toulon et je m’amusais via Facebook du clin d’œil possible entre le lieu et l'entrepreneuriat. "Sophie B." a attisé ma curiosité en m’interrogeant ainsi : « Et finalement, entreprendre c'est être libre? »

Je concède que la question est épineuse et que la réponse peut varier au quotidien selon l’humeur du jour. J’ajoute que dans la période actuelle, riche en incertitudes dans le traitement des entreprises par le gouvernement et en pseudo sinistrose économique, la réponse est souvent délicate. J’en veux pour preuve récente quelques sujets tirés au hasard de l’actualité :

Alors oui, mon sentiment du jour est que l’entrepreneur ne s’est jamais senti aussi menacé dans son lot quotidien que ces derniers mois. Pourtant, il est toujours là et rares sont ceux qui baissent les bras. C'est même le contraire : il est parfois plus fort dans ces moments. L'occasion d'ailleurs de saluer les trajectoires d'amis entrepreneurs :

  • Mathilde et son projet Qualead qui vient de boucler sa seconde levée de fonds de 450 000 €
  • Lionel et son entreprise STEP qui a piloté le changement de business model et conclut une levée de 130 000 € 
  • et d'autres qui sont en bonne voie de réaliser le même type de pari sur l'avenir...

Alors, par delà mêmes les difficultés, je continue à être un entrepreneur convaincu de cette liberté. Entreprendre correspond bien à un désir de liberté. Et comme tel, il n'est réalité que l’espace d’un moment, souvent trop fugace. Avec le temps, il faut arriver à mieux le discerner pour l'apprécier et ainsi vivre passionnément son envie d'entreprendre.

5 ans et la survie : le jeu du pile ou face ?

5 ans, c'est aussi l’occasion de parler de ce cap. Et dire qu'en 2011, près de 550 000 entreprises ont été créées (un chiffre dopé temporairement par le statut d'auto entrepreneur dont l’avenir est incertain). Et les statistiques sont simples : 1 sur 2 arrivent à passer le cap des 5 ans.

Ainsi, pendant que Metycea célèbre ce moment, une autre entreprise aura rendu l’âme. Triste et nécessaire réalité économique…

Après, il faut nuancer un peu cette statistique. Si j’en cite Stéphanie MITRANO du cabinet Merkapt, récemment intervenue à Toulon (à la Cantine by TVT Innovation) sur le sujet de la constitution d’une équipe start up : "les dernières recherches montrent que l'équipe entrepreneuriale a plus de chance de survie à 3 ans que l'entrepreneur solo. Mais la survie à 5 ans est plus favorable aux entrepreneurs solo ! Quand on passe à l'équipe dirigeante, le nombre de dirigeants devient plus complexe.". A méditer.

5 ans et les news de l’agence Metycea

Alors voilà, 5 ans se sont donc écoulés depuis le départ et Metycea s’inscrit chaque jour un peu plus dans son métier : la création de sites internet à partir de solution open source professionnelles (eZ et Magento). Le cap des 100 projets a été passé en 2012 avec de belles réalisations en 2012. Pour en citer 3 :

  • côté e-commerce, je vous invite à découvrir la refonte du site Carte Odyssée sur Magento (http://www.carteodyssee.com), fruit de 6 mois passionnant en interne.
  • côté plus éditorial, je vous convie à regarder la refonte sur eZ du site du CNER ou du Pôle MER PACA, symboles de projets complexes comme on les aime chez nous.

Bref, Metycea se porte bien et continue son chemin assurant en ce moment une nécessaire et passionnante transition riche en problématiques mais constituant le vecteur à court terme de très bonnes nouvelles qu’il me tarde déjà de vous parler en 2013 (qui a parlé d’un nouveau site ? d’une nouvelle offre ? de nouveaux projets ? ^^).

Dans le même temps, l’envie de s’investir aussi dans le paysage local est constante. Et à ce sujet, la filière des entreprises du numérique dans le Var, 43.117 continue son parcours et évangélise, crée, surprend par ses initiatives locales (en dernier lieu, son hackathon).

Bref, autant vous avouer que j'attends impatiemment 2013 et le cap des 6 ans ! Et vous ?

Commentaires

0