Témoignages sur la conciliation entre vie pro et perso

L'aventure de Metycea

En apparte

Le 15 octobre dernier, le blog En Aparté fêtait son deuxième anniversaire.

Entretenu d'une plume alerte par Gaëlle, En aparté propose des chroniques sur la délicate conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle.

C'est aussi l'occasion de signaler un second témoignage à deux ans d'intervalle, qui revient sur la gestion d'un équilibre entre vie pro et perso.

Témoignage n°1 : Décembre 2008

En décembre 2008, Gaëlle avait lancé un sujet de témoignages réservés aux hommes. Nous avions été 5 à tenter l'exercice dans une interview comprenant 8 questions.

A cette époque, Metycea venait de fêter son premier anniversaire et il n'était pas réellement approprié de parler d'équilibre vie pro/perso tant l'entrepreneuriat avait pris un ascendant sur le quotidien. Il n'était donc pas légitime à cette époque de rêver plus tant la création d'entreprise rythmait chaque journée.Voici trois petits extraits :

"...Par nature, la création d’entreprise nous isole dans le tourbillon des priorités professionnelles. Un isolement à la fois temporel, géographique et social...

..Je crois que paradoxalement ce qui limite le plus ma liberté est ma propre envie d’entreprendre et de réussir...

...Cependant création et développement d’une société ne demandent pas la même énergie et j’ai confiance dans le fait de pouvoir en 2009 prendre un peu plus de liberté au niveau privé..."

Retrouver l'interview d'En aparté de décembre 2008

Témoignage n°2 : Octobre 2010

En octobre 2010, Gaëlle nous a relancé pour savoir ce que chacun d'entre nous était devenu. Avions nous répondu à nos souhaits ?

Pour ma part, les choses se sont en effet décantées pour les raisons avancées en 2008 : une volonté personnelle de ré-imbriquer la sphère privée et le passage d'une phase de création d'entreprise à celle du développement. Voici quelques extraits :

"...Cette amélioration est venue avant tout d’une volonté personnelle à ré-imbriquer de la sphère privée dans ma vie. Le quotidien de chef d’entreprise demande à savoir prendre de la distance, à savoir se reposer quand cela est possible de telle sorte à rester « frais » sur le long terme...

...la gestion de l’entreprise est plus évidente car moins incertaine après 3 années d’activité et j’ai aussi la chance d’avoir à mes côtés des personnelles sérieuses et impliquées...

...il faut donc au maximum arriver à vivre sa vie d’entrepreneur de manière globale et non comme une vie en opposition avec sa vie privée. Il faut donc accepter de se fixer des enjeux à titre privé sans quoi le professionnel prend à défaut toujours le dessus..."

Retrouver l'interview d'En aparté d'octobre 2010

On attend désormais le témoignage de 2012.. :)

Commentaires

0